Il n'y a pas très longtemps, j'ai été invité à visiter un supermarché virtuel sur le net. La responsable de la communication de cette platte-forme m'a contactée par ce blog (et moi qui croyait qu'il était lu seulement par ma maman... Aha!!), voulant avoir une idée de l'intérêt d'une famille française expatriée pouvait avoir envers ce service internet. Jusque là, vous me direz, rien de bien intrigant.

La chose devient plus intéressante quand je me suis rendue compte que ce supermarché était dédié aux familles françaises expatriées... C'est-à-dire???

On y trouve que des produits français (et bien franchouillards !! Je vous l'assure!) et on peut se faire expédier dans le monde entier.

Tu y trouves des choses de toute sorte et de tout niveau, de la soupe lyophilisée au meilleur champagne, du bouillon Maggi (si,si...!) au confit de canard... de tout quoi!

Bref, du profond de ma Sicile, je me suis émerveillée devant des produits de mon enfance. J'ai poussé des "ooooooh" de nostalgie en redécouvrant la Floraline, plat de quand j'étais malade et que maman devait me garder, au point que mes enfants ont voulu s'épancher avec moi, même s'ils ne comprenaient pas vraiment pourquoi!! Il faut les comprendre, mes enfants me demandent des pates quand ils sont malades!?

A part ce moment "nostalgie-nostalgie", ce que j'ai apprécié, en fait, c'est le rayon pour enfant. Voyez-vous, on a pas besoin de vivre très très loin pour avoir des problèmes...

A la naissance de mes enfants, j'étais déjà en Sicile où la culture veut que les femmes allaitent jusqu'à... un certain âge, et moi, sincèrement je n'étais pas trop pour! Question de point de vue, mais je me suis retrouvée devant l'impossibilité de trouver du lait en poudre. D'abord parce que, il n'existait pas de supermarché, ni de centre commerciale, et les courses se faisaient seulement chez l'épicier du coin, ensuite parce que le seul lait en poudre se trouvait en pharmacie pour les nouveaux-nés intolérants aux lait et sous forme de sachet de 250 grammes... Le cauchemar commençait...

Pendant toute la période avant le sevrage, les bagages de toute personne venant me voir consistaient en une quantité de boite de lait considérable!

En y repensant, maintenant, je souris mais, à l'époque, ça me semblait inconcevable d'être en Europe et de ne pas trouver les mêmes produits partout... surtout pour mes enfants!

L'autre intérêt, et pas des moindres, quant à la possibilité d'avoir des produits français facilement, c'est évidemment lors de repas français que tous les amis me demandent de cuisiner quand ils viennent à la maison. Depuis que je vis à l'étranger, je me suis mise à la cuisine française, j'ai même demandé un Ginette Mathiot pour un Noël! Être invité à dîner chez nous était entendu comme un repas découverte de la gastronomie française, je suis devenue imbattable sur la soupe à l'oignon, le pot-au-feu, le veau marengo, le petit salé, la choucroute, le couscous (et oui!), la fondue et la raclette, les quiches lorraines et pas seulement... Chaque français qui passait chez nous recevait une liste de produits à nous apporter.

le fromage blanc n'existe pas en-dehors de la France, si, si...

Pour vous dire que, même si vous trouvez l'idée d'un supermarché français sur internet un peu inutile ou réfractaire à l'intégration, ça peut être utile de temps en temps!!!

Alors si vous êtes intéressez ou simplement par curiosité:

http://www.mondizen.com/fr/